Trompe la Mort – Opéra de Paris Mars/Avril 2017

Une nouvelle création vient de se terminer pour Cyrille

Trompe la Mort de Luca Francesconi d’après la comédie humaine de Balzac.

Un très bel accueil pour cette très belle production de Guy Cassiers.


Avec une pluie de bonne critiques pour la production et Cyrille en particulier:

Ce merveilleux artiste qui possède un timbre et une élocution attachants comme une technique irréprochable, se coule vite dans la peau du jeune dandy ambitieux. Et lui apporte une aura de grâce qu’on croyait réservée au répertoire bel cantiste ou au baroque.

(la lettre du musicien)

Cyrille Dubois est à l’aise dans tout le registre, avec un vibrato tendu, montrant la jeunesse candide chez Lucien de Rubempré et tutoyant les suraigus comme son personnage aspire à la Haute Société. Haletant, il conte avec passion ses illusions perdues et ses velléités suicidaires.

(Olyrix)

On retrouve le jeune Cyrille Dubois en Lucien de Rubempré, cher enfant du diable supérieur : on admire son ténor clair, la souplesse de l’émission et l’engagement scénique

(Anaclase)

Cyrille Dubois aussi, ténor vaillant autant que lumineux, a la diction claire et les accents énamourés de Pelléas.

(Resmusica)

Le ténor Cyrille Dubois insuffle une humanité et une chaleur vocales parfaites à Lucien,

(Operaonline)

Saluons la performance du jeune ténor Cyrille Dubois (jusque-là surtout remarqué pour ses emplois baroques), dont le Lucien de
Rubimpré, ardent, vaillant, juvénile, contraste idéalement avec son mentor diabolique Herrera.

(Classiquenews)

Cyrille Dubois compose de son côté un Rubempré du genre romantique -vaporeux, guidé par une écriture volontiers mélismatique, aussitôt p lus sanguin quand il s’ épanche sur l’épaule d’Esther. La voix est superbe.

(concertonet)

Lucien, c’est le ténor Cyrille Dubois, timbre et vocalité magnifiques ici aussi. Il orne avec la finesse idoine son chant, tout en fêlures et abîmes, dans ce rôle de héros veule et amoureux.

(la revue du spectacle)

Cyrille Dubois a tout pour incarner Lucien de Rubempré : la sveltesse, l’ardeur juvénile, un timbre de ténor lumineux et suave, une musicalité parfaite et une présence scénique touchante, dans un emploi qui le mène jusqu’à ses limites vocales sans qu’il en souffre.

(Wanderer)

Extrait

Avec l’aimable autorisation de l’Opéra de Paris.

Actualité, entre Cosi et Trompe la mort

Cyrille a récemment donné une interview pour parler de l’évolution de sa carrière et de son actualité immédiate à l’Opéra National de Paris dans la nouvelle production de Cosi Fan Tutte (reprise la saison prochaine (voir l’autre actualité) et la Création Mondiale de Luca Francesconi à venir: Trompe la Mort sur les romans de Balzac.

A découvrir sur Olyrix…

http://www.olyrix.com/articles/actu-des-artistes/771/cyrille-dubois-tenor-interview-entretien-article-biographie-cosi-fan-tutte-opera-garnier-paris-trompe-la-mort-bastille-pecheurs-de-perles-tce-theatre-champs-elysees-duo-contraste-caprices-de-marianne-revelation-victoires-de-la-musique

Cosi Fan Tutte – Opéra Garnier – Janvier/février 2017

Après 3 mois de répétitions intenses, la nouvelle production de Cosi de l’Opéra National de Paris se donne enfin à voir. Avec deux distributions de chanteurs .

Cette production sera reprise en ouverture de la nouvelle saison 2017/18. (voir les fiches techniques et la distribution en fin d’article)


Malgré les 2 dates pendant lesquelles Cyrille a interprété le rôle de Ferrando, il a fait un passage remarqué: (Production de nouveau à l’affiche en septembre prochain ou Cyrille fera les 14 dates de la reprise)

En témoigne, ce coup de coeur d’Emmanuelle Giuliani dans le journal du Classique de Laure Mézan du 02 février 2017 à la réécoute ci-après.

Ou encore les articles suivants:

« Du plateau vocal jeune et homogène , se détachent la Dorabella au timbre crémeux de Stephanie Lauricella et, surtout, le Ferrando délicat et lumineux du ténor Cyrille Dubois. Mélancolique et passionné, candide et tendre, son chant séduit autant par sa flexibilité que par le naturel d’un phrasé toujours raffiné, jamais affecté. Bien difficile à définir, le style mozartien apparaît comme une divine évidence dès qu’il est donné à entendre. Au Palais Garnier, c’est Cyrille Dubois qui nous fait ce cadeau. »

« Le premier, jeune ténor issu de l’atelier lyrique, rend à Ferrando une épure adolescente, un peu lunaire, teintée d’immature timidité, alors que le second joue avec les sentiments en usant des facettes les plus alanguies de son timbre coulé de tendresse.  »

http://fomalhaut.over-blog.org/tag/mozart/

Photos:

Premières scènes. (c) ONP

Final de l’acte 1 (c) ONP

Saluts

 


Fiche technique de la production:

Janvier/Février 2017:

https://www.operadeparis.fr/saison-16-17/opera/cosi-fan-tutte

Septembre/octobre 2017:

https://www.operadeparis.fr/saison-17-18/opera/cosi-fan-tutte

Così fan tutte

Opera buffa en deux actes (1790)

Musique
Wolfgang Amadeus Mozart

Livret
Lorenzo Da Ponte
En langue italienne

Direction musicale
Philippe Jordan
Mise en scène
Anne Teresa De Keersmaeker

Fiordiligi
Jacquelyn Wagner
Ida Falk-Winland (31 jan., 7 fév.)
Dorabella
Michèle Losier
Stephanie Lauricella (31 jan., 7 fév.)
Ferrando
Frédéric Antoun
Cyrille Dubois (31 jan., 7 fév.)
Guglielmo
Philippe Sly
Edwin Crossley-Mercer (31 jan., 7 fév.)
Don Alfonso
Paulo Szot
Simone Del Savio (31 jan., 7 fév.)
Despina
Ginger Costa-Jackson
Maria Celeng  (31 jan., 7 fév.)

Fiordiligi (Danseuse)
Cynthia Loemij
Dorabella (Danseuse)
Samantha Van Wissen
Guglielmo (Danseur)
Michaël Pomero
Ferrando (Danseur)
Julien Monty
Despina (Danseuse)
Marie Goudot
Don Alfonso (Danseur)
Boštjan Antončič

Décors
Jan Versweyveld
Costumes
An D’Huys
Lumières
Jan Versweyveld
Dramaturgie
Jan Vandenhouwe

Chef des Choeurs
Alessandro Di Stefano

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Avec les danseurs de la Compagnie Rosas

MAJ- Les défis de Zygel

MAJ – Voici une vidéo de la mélodie de Fauré « Après un rêve » par Cyrille Dubois et Jean-François Zygel

(c) Les Défis de Jean-François Zygel, été 2016, production TéléParis

Avec l’aimable autorisation de TéléParis.

 

Cette saison, vous pourrez retrouver Cyrille dans la troisième émission de la boite à musique de Jean-François Zygel.

Diffusion le 15 Juillet 2016 (ce vendredi)

voici le lien de l’émission…

http://www.france2.fr/emission/la-boite-musique-de-jean-francois-zygel/diffusion-du-15-07-2016-23h35

Vous pourrez la retrouver ensuite sur culturebox pendant 1 semaine…

A ne pas manquer!

MAJ – L’enlèvement au Sérail – Mozart – Lyon 2016

MAJ-

Voici un extrait de la vidéo: 2ème air de Belmonte.

 

 

MAJ – Vous pourrez retrouver pendant 6 mois l’enregistrement de l’enlèvement au Sérail de Lyon sur culturebox…..

MAJ – Voici le making of de l’Opéra réalisé par France 3 Rhône Alpes (Franck Giroud)


Voici les premières photos de la nouvelle production Lyonnaise de l’Enlèvement au Sérail de Mozart (mise en scène de Wajdi Mouawad, direction de Stefano Montanari) à partir du 22/06/2016 à l’Opéra de Lyon.

13416991_526962794158944_6788706634626108632_o
Photo de répétition – Copyright Opéra de Lyon – Stofleth

 

Voici également un avant propos au spectacle: Cyrille a été interviewé par Laure Mézan pour le Journal du Classique de Radio Classique diffusé le 21/06/2016.

A réécouter ici:

 

Saison 2016/2017

Voici les productions/concerts, auxquels Cyrille va participer la saison prochaine.

(Liste susceptible d’être modifiée au cours de l’année…)

  • 4/08/16: Récital Carte Blanche à Anne Le Bozec, Saint Nicolas de Véroces (74); (Fauré, Brahms, Szymanowsky, Chausson…), 21h
  • 5/08: Requiem de Mozart, Saint Nicolas de Véroces (74), 21h
  • 20/08: Canticles de Britten, Festival Entrecasteaux (83)
  • 30/09-2-4-6-8/10: Cosi Fan Tutte, Mozart, Ferrando, Opéra de Rouen
  • 15/10: Les Horaces, Salieri, Les Talens Lyriques Christophe Rousset, Opéra Royal de Versailles
  • 18/10: Les Horaces, Salieri, Theatre an der Wien (Autriche)
  • 28-30/10: Il Turco in Italia, Rossini, Opera Communale Luciano Pavarotti, Modena (Italie), Don Narciso.
  • 31/01-7/02/2017: Cosi Fan Tutte, Mozart, Ferrando, Opéra de Paris (Garnier), 19h30
  • 16-18-25-30/03 (20h30) – 2/04 (14h30) – 5/04 (19h30): Trompe la Mort, Francesconi (Création Mondiale) d’après les nouvelles de Balzac; Opéra de Paris (Garnier), Lucien de Rubempré.
  • 28/04: Récital Duo Contraste: La Guerre de 1890, Musée des Invalides, avec Tristan Raës au piano.
  • 9/05: Les Pêcheurs de Perles (Bizet), Lille, Nadir
  • 12/05: Les Pêcheurs de Perles (Bizet), Théâtre des Champs Elysées, Nadir

7 mai: Carte Blanche au Théâtre de Caen

Dans le cadre de la journée internationale de l’Opéra le 7 mai prochain, et à l’invitation du directeur du Théâtre de Caen, Cyrille parrainera l’édition Caennaise de « Tous à l’Opéra » sous la forme d’une Carte Blanche.

Avec la Journée Européenne de l’opéra, venez découvrir les coulisses et les secrets d’une maison d’opéra ! Le théâtre de Caen partage avec le public, depuis 2007, sa passion de l’art lyrique, aux côtés des autres maisons européennes.
Pour cette dixième édition, le théâtre de Caen vous ouvre grand ses portes et vous convie à la rencontre des artistes qui font le spectacle !
Lors de cette journée, plusieurs activités, gratuites et ouvertes à tous, sont proposées en entrée libre ou sur pré-inscription. Spectacles, ateliers maquillage ou costumes, projections accueillent plusieurs centaines de personnes lors de chaque édition.

La Carte Blanche réservée à Cyrille se déclinera sous la forme de 4 petits concerts thématiques (30 minutes) et rencontre auxquelles s’ajouteront les ateliers maquillages et le grand concert du soir….

ENTRÉE LIBRE !! (sauf le concert du soir)

Programme de la journée:

  • Concert Baroque (12h) Notre Dame de la Gloriette

Musique Baroque Française
« Pour le premier des 4 concerts de la journée, Cyrille retrouve à la fois l’Église qui a jalonné son parcours à la maîtrise ainsi que deux de ses anciens camarades de classe,  eux aussi devenus musiciens: Cécile Verolles au violoncelle baroque et Yoann Moulin au clavecin. Ensemble, ils proposent un programme de la période baroque Française avec 3 des plus grands compositeurs de cette époque: Rameau, Charpentier et le Caennais Brossard avec un clin d’œil au CD des petits motets de Brossard comme Cyrille avait déjà chanté un de ces Canticum pendant son passage à la maîtrise… »

– Cantate profane: « L’impatience » de Rameau
– Motet  « O vos amici dei » de Charpentier
– Canticum VI « Angele Sancte » de Brossard

  • Concert de mélodie (14h15) (sur l’avant scène de la grande salle du théâtre)

Contrastes maritimes dans les mélodies françaises de la fin du 19è et début du 20è.
« Passionné du répertoire du Lied et de la mélodie, et amoureux de la mer, Cyrille a voulu ici rejoindre les deux et se rappeler aux souvenirs de son enfance comme il a grandi sur les bords de la côte de Nacre et présenter tout un panel des plus grands poètes et compositeurs de la mélodie Française… « 

– Sérénade Italienne (Op.2 n°5) de Ernets Chausson, (poème de Paul Bourget)
– A celle qui part de Edouard Lalo (poème de Armand Silvestre)
– La chanson du pêcheur (Lamento) de Gabriel Fauré (poème de Théophile Gautier)
– Chanson de la mer de Pauline Viardot (poème de Sully Prudhomme)
– La mer est plus belle de Claude Debussy (poésie de Paul Verlaine)
– Lied Maritime de Vincent D’indy (texte Anonyme)
– Les matelots de Gabriel Fauré (texte de Théophile Gautier)
– Les Berceaux (Op.23 n°1) de Gabriel Fauré (poésie de Sully Prudhomme)
– Douce mer de Georges Bizet (poésie de Alphonse de Lamartine)
– La vie antérieure de Henri Duparc (poésie de Charles Baudelaire)

  • Concert d’air d’opéras italiens (15h30) (dans le foyer du théâtre)

Classiques du Bel Canto
« Pour ce 3ème concert de la journée, pour rendre hommage au genre universel de l’Opéra mis à l’honneur aujourd’hui dans tous les opéras du monde, Cyrille vous propose une ribambelle d’airs virtuoses de ténor léger italien… Bellini, Donizetti, Rossini font partie de ces compositeurs qui ont donné ses lettres de noblesse à ce spectacle complet. La pianiste Florence Boisolle, chef de chant à l’Opéra de Paris fera résonner au piano l’orchestre de ces maîtres… »

– Gioacchino Rossini: Il Barbiere di Siviglia, Sérénade du Comte Almaviva: « Ecco Ridente »
–                                   Il Turco in Italia, Air de Narciso: « Intesi » puis « tu seconda il mio disegno »
– Gaetano Donizetti: Lucia di Lamermoor, Air final d’Edgardo: Tombe degli avi miei » puis « Fra poco a me ricovero »
– Gioacchino Rossini: La scala di Seta, Air de Dorvill: « vedro qual sommo incanto »
– Gaetano Donizetti: L’elisir d’amore, Air de Nemorino: »Una furtiva lagrima »
– Vincenzo Bellini: Il Pirata, Cavatine de Gualtiero : Nel furor delle tempeste »

  • Rencontre avec le public (16h30) dans le Foyer du Théâtre.

 

  • Concert de la fin d’après midi (18h) Foyer du Théâtre

Standards du jazz!
« Pour le dernier concert de l’après-midi, Cyrille sera rejoint par un trio de jazz constitué d’un pianiste, une contrebasse et batterie, pour interpréter des standards faisant partie des « tubes » du jazz; Gershwin, Weill, … les plus grands noms y passent pour constituer un programme spécial de cabaret placé sous le signe de la bonne humeur…. »

– Ain’t misbehavin (Waller & Brooks)
– Speak Low (Kurt Weill)
– The song is you (Hammerstein & Kern)

– Lost in the Stars (Anderson & Weill)
– My Ship (Kurt Weill)
– My man’s gone now (Heyward & Gershwin)

– How much I love you (Kurt Weill)
– Summertime (Heyward & Gershwin)
– Foolish Heart (Kurt Weill)

  • Concert du soir (20h) Scène du Théâtre de Caen: Label Normandie.

2016 : année de la réunification de la Normandie ! L’occasion pour la Maîtrise de se pencher sur notre insoupçonné mais formidable patrimoine musical, au cours d’une soirée qui réunira des partenaires normands de choix. Sur une idée originale de Jean-Marc Savigny, un parcours musical, visuel et théâtral fera cheminer le public dans toute la Région, depuis le Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui, à travers des textes et des musiques de compositeurs normands tels Costeley, Brossard, Caplet, Duruflé… Benjamin Dupé, jeune compositeur virois, apportera une note originale au programme en créant pour la Maîtrise une pièce à cette occasion. le chœur de la Maîtrise de Caen sera accompagné par l’ensemble instrumental rouennais de Thomas Van Essen Les Meslanges. La mise en scène, imaginée par l’équipe d’Amavada emmenée par valéry Dekowski, promet de conduire le public à travers un voyage festif, drôle et tendre pour évoquer notre région, qui clôturera en beauté la Journée Européenne de l’Opéra au théâtre de Caen !

Distribution
la Maîtrise de Caen
Olivier Opdebeeck direction
Jean-Marc Savigny collaboration artistique
Amavada mise en scène
Les Meslanges / Thomas Van Essen baryton et direction

Au programme, des œuvres du Manuscrit de Bayeux et de Guillaume Costeley, Guillaume de Chastillon, Bénigne de Bacily, Sébastien de Brossard, Frédéric Bérat, Érik Satie, André Caplet, Maurice Duruflé, Marcel Dupré, Benjamin Dupé…

En savoir plus:

http://theatre.caen.fr/Spectacles/journ%C3%A9e-europ%C3%A9enne-de-l%E2%80%99op%C3%A9ra-%E2%80%93-10e-%C3%A9dition

Normandie Matin

Cyrille est passé ce vendredi 11 Mars 2016 sur le plateau de l’émission régionale Normandie matin sur France 3 pour parler de son actualité.

Vous pouvez ici retrouver la vidéo :

 

Les Illuminations de Rimbaud

« Le ténor Cyrille Dubois profite de la pause entre les représentations de Mithridateau TCE et celles qui arrivent à Dijon pour se poser à l’Auditorium Jean-Pierre Dautel dans un récital Britten et Bartok. »

(http://toutelaculture.com/musique/classique-musique/agenda-classique-de-la-semaine-du-22-fevrier/)

Invité par l’orchestre de Caen, Cyrille a retrouvé le Conservatoire de ses premières gammes pour interprêter un monument de la musique de Britten.

Retour sur ce concert……..

Annonce journal Ouest-France:

Le ténor Cyrille Dubois au conservatoire

Le ténor qu’on ne présente plus à Caen est invité par l’Orchestre ce mardi, pour interpréter les œuvres de Bartok et de Britten.

Retour aux sources pour Cyrille Dubois, Le ténor ouistrehamais sera sur la scène du conservatoire de Caen ce mardi soir. Révélation lyrique aux Victoires de la musique classique 2015, ce Normand d’origine a découvert le chant dès 6 ans, à la chorale de Ouistreham, avant de faire ses gammes à la Maîtrise de Caen. Par la suite, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris. A sa sortie, il se perfectionne auprès de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris. Depuis, on a notamment pu l’entendre à la Scala de Mila, à l’Opéra national de Paris, à La Monnaie de Bruxelles, au Théâtre des Champs-Elysées, au Festival de Glyndebourne…

Fierté locale

Ce martid, avec l’Orchestre de Caen dirigé par Jean-Louis Basset, il interprétera le Divertimento Sz113 pour orchestre à cordes, de Bela Bartok. Une œuvre composée en 1939, alors que le compositeur austro-hongrois prend le chemin de l’exil aux Etats-Unis. Mais aussi Illuminations (sur des poèmes d’Arthur Rimbaud) et la Simple symphonie opus4, deux œuvres composées par le britannique Benjamin Britten.

Cyrille Dubois est l’une des grandes fiertés locales, avec l’Ifoise Sabine Devielhe. Tous deux ont porté haut les couleurs de la région cannaise aux Victoires de la musique classique 2015 en remportant les catégories Révélation et Artiste lyrique de l’année. Citoyen d’honneur de Ouistreham, le directeur de la chorale du conservatoire de musique de Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche) parrainera la 10e journée européenne de l’opéra, le 7 mai, au théâtre de Caen où il aura carte blanche.

Egalement au programme de cette soirée : un avant-concert, à partir de 19h où Dorothéa Baritsch évoquera Benjamin Britten et la poésie française, avec la participation d’Erik Laloy, de la société normande de philosophie.

Liberté bonhomme:

http://www.libertebonhomme.fr/2016/02/22/le-tenor-cyrille-dubois-invite-de-l-orchestre-de-caen/

Publicité: Là où on se bouge à Caen: France 3 Normandie

 

Mithridate – TCE

Le spectacle Mithridate touche à sa fin à Paris, et se poursuivra à Dijon dans quelques jours.

Voici quelques informations sur le spectacle:

Radios:
Radio Classique le 10/02/16

France Musique le 27/01/2016

Photos:

Mithridate repet

Cyrille Dubois (Marzio) & Christophe Dumaux (Pharnace) en répétition (c) TCE

Mithridate saluts

Myrto Papatanaciu (Siphare), Sabine Deviehle (Ismène), Cyrille Dubois (Marzio), Patricia Petibon & Emanuelle Haïm (direction); photo de (c) Dominique Riber.

 

Quelques retours:

« Jael Azzaretti (Arbate) et Cyrille Dubois (Marzio) ne disposent que d’un seul air, d’une difficulté surprenante pour des rôles secondaires. Ils s’en acquittent sans problème, le ténor vocalisant avec une souplesse qu’on ne lui soupçonnait pas forcément et réussissant le reste du temps à exister par sa seule silhouette malveillante et claudicante. »

Forumopera

« Cyrille Dubois, dans le rôle de Marcius fait montre d’une grande vélocité et d’une belle agilité pour s’acquitter avec brio des vocalises enflammées qui lui sont réservées.  »

Olyrix

« On notera la présence brève et tardive du jeune Cyrille Dubois : du rôle peu gratifiant de Marzio, le ténor réussit à marquer son unique air par un timbre clair et un phrasé souple. »

Opera-Online

 » On regrette que le rôle de Marcius, ici Cyrille Dubois, n’ait pas davantage d’air car la réussite est là, laissant entendre un timbre très agréable.  »

Toutelaculture.com

« Dans le seul air qui lui est dévolu, le Marzio de Cyrille Dubois se montre à la mesure de la virtuosité attendue et se confirme résolument comme l’un des ténors légers montants de la nouvelle génération.  »

Anaclase

« le Pharnace du contre-ténor Christophe Dumaux, […] , trouve progressivement sa place auprès de Marcius, campé par un étonnant Cyrille Dubois, complice des mauvais coups.  »

Artistikrezo

« Les seconds rôles ont eux aussi leur air virtuose, et des interprètes de bon rang : Cyrille Dubois révèle en Marcius un fiorito aigu joliment ciselé »

Avant Scène opera

« Mais c’est évidemment la distribution, et la direction musicale, qui rendent cette production du Théâtre des Champs-Elysées, à tous égards exceptionnelle.
[…] Jaël Azzaretti et Cyrille Dubois confirment tous les espoirs qu’on a mis en eux. »

Blog Jean Pierre Rousseau

« Le Romain Marcius, lui, n’a qu’un air : Mozart l’a semé d’embûches que Cyrille Dubois déjoue brillamment »

Diapason

« Les seconds rôles (le Marzio de Cyrille Dubois, l’Arbate de Jaël Azzaretti) sont remarquables. »

Telerama

Le Marcius de Cyrille Dubois est remarquable et le ténor domine avec aisance et élégance les difficultés de son rôle, notamment les vocalises rapides de sa dernière scène

BaroquiadeS

Ténor